Les 70 ans du plus grave crime de l’histoire

Hiroshima 6 août 1945. Dans cette ville alors épargnée par la guerre explosait la bombe la plus meurtrière de l’histoire. Des militaires qui ne savaient pas ce qu’ils transportaient ont largué la première bombe atomique, détruisant une ville entière et tuant des dizaines de milliers de personnes en quelques heures. Les raisons officielles étaient d’éviter une invasion du Japon coûteuse en soldats américains, face au refus de l’empereur de capituler sans conditions.

Hiroshima détruite et le hall d'expositions de la chambre de commerce
Hiroshima (The New Yorker)

Or ce refus, n’était apparemment pas de capituler, mais de Continuer la lecture de Les 70 ans du plus grave crime de l’histoire

9 ans plus tard, bilan de mon changement d’hébergeur

A la faveur d’une mise à jour importante, je dois déplacer quelques fichiers depuis l’ancienne infrastructure. L’un d’entre eux m’a fait tomber sur un très vieil article – 9 ans – même si j’ai l’impression de l’avoir écrit hier et de ne pas m’être relu : j’ai dû corriger quelques fautes d’orthographe et de syntaxe. Intitulé « Bienvenue en Suisse !« , l’article racontait mon changement d’hébergeur. Le temps a passé depuis et j’ai cliqué sur le lien vers l’ancien hébergeur.

EdelweissHosting, l’échec au bout du tunnel

Aujourd’hui, l’hébergeur annonce sur son site qu’il a perdu trop de clients. Son entreprise avait commencé en 2004 pour Continuer la lecture de 9 ans plus tard, bilan de mon changement d’hébergeur

Lettre ouverte au Shérif de l’Ouest Lausannois

Monsieur le Shérif,

L’année passée, par un beau samedi matin ensoleillé, j’ai commis une erreur. Devant une école fermée j’ai foncé, provoqué par un ivrogne qui roulait à la moitié de la vitesse autorisée, alors que j’étais en retard pour la répétition générale de l’orchestre où je jouais. Ce jour-là j’ai dépassé suffisamment la limite autorisée pour être fiché comme délinquant de la route et déposer mon permis durant un mois. Je n’en ai pas été fier et l’inefficience des transports publics de la région – moins bien équipés que la maréchaussée, je le déplore – m’a donné le temps de réfléchir sur la thématique de la ponctualité que j’ai alors décrétée dépassée et impossible lorsque l’on vit dans l’Ouest.

Je pourrais bien sûr également parler du côté arbitraire des limitations de vitesse, fixées selon des règles qui nous échappent, applicables pour tous les véhicules quelles que soient leurs performances en terme de sécurité, applicables pour Continuer la lecture de Lettre ouverte au Shérif de l’Ouest Lausannois

Comment remplacer Skype le moribond ?

Autrefois startup estonienne, Skype était apparue sur le marché comme l’alternative ultime au concurrent tout puissant d’alors, MSN, le système de tchat offert par Microsoft. Puis, comme les meilleures startups, elle a reçu des offres d’achats avant de tomber dans les bras de Microsoft. Comme toujours dans ce genre d’histoire, le géant a promis de ne rien changer. Le temps d’une mise à jour ou deux…

Néanmoins, les danger d’un tel rapprochement étaient évidents dès le départ. Le résultat, on le connait aujourd’hui : l’application MSN (ou « Windows Live Messenger » dans ses dernières versions) a disparu au profit de Skype, tandis que ce dernier opère désormais sur la plateforme technique de MSN. En bref, Skype a disparu Continuer la lecture de Comment remplacer Skype le moribond ?

Ne prêtons plus aux banques américaines !

Vous aviez lu les informations fabriquées par les traders Américains et fidèlement reportées par les journalistes Européens. Vous avez alors eu peur pour la Grèce, de l’Espagne et du Portugal. Vous avez peut-être même vendu vos obligations de ces Etats et ainsi contribué à réaliser les prédiction desdits traders. J’espère qu’au moins vous n’avez pas placé cet argent dans une « banque de premier ordre » américaine !

En effet, certains pays d’Europe ont recapitalisé leurs banques, afin de les rendre conformes avec les nouvelles normes bancaires, dites de Bâle III, dans le délai prévu de 2013. Vu la crise, certains Etats se sont ainsi retrouvés endettés de manière importante, voire inquiétante, si l’on se fie aux titres des journaux.

Aux USA, rien de tout cela. Les banques ne se conforment tout simplement pas au règles : trop difficile (comprenez : pas assez rentable) pour elles. C’est ainsi Continuer la lecture de Ne prêtons plus aux banques américaines !

Peut-on se passer de Nespresso ?

Les buveurs de café rencontrent potentiellement deux problématiques avec Nespresso : la consommation à domicile et la consommation au bureau.


Utilisation à domicile

Pour la première, le choix de café est illimité : machine à expresso traditionnelle, café-filtre, cafetière italienne ou de plus en plus souvent la machine Nespresso ou autre système à capsules. Ces machines ne sont jamais les plus chères à l’achat, mais l’investissement initial est compensé par le prix prohibitif des capsules. Beaucoup de consommateurs n’y prennent garde, car la dépense se fait à coup de boites de 10 capsules Continuer la lecture de Peut-on se passer de Nespresso ?

Froid quartier chaud

Lausanne, la nuit. Quartier chaud où attend foule de demoiselles qui grelottent dans le vent dans l’espoir d’y rencontrer un client. Violon dans le dos, je rentre en scooter et je regarde avec comme une étrange fascination cette étrange place de marché. Les premières belles de nuit le furent probablement il y a bien longtemps, avant d’avoir les enfants, de divorcer, de
Continuer la lecture de Froid quartier chaud

Evitons les monopoles pour rester libres !

Peut-on vivre sans Apple, Microsoft, Google, Facebook ou Nespresso ? Oui : on l’a déjà fait

Mais veut-on vivre sans leurs produits ? Non : on est accro à leurs technologies

Que risque-t-on à dépendre de ces sociétés ? Fuite d’informations, exploitation publicitaire, risques juridiques dans son propre pays, aux USA ou à l’étranger, atteinte à l’image, diffusion de photos compromettantes et autres diffamations, ou tout simplement : Continuer la lecture de Evitons les monopoles pour rester libres !

Récupérons nos données avec Movim, le Facebook libre européen !

Si hier on appelait « no-life » – sans vie – les gens qui passaient trop de temps sur Facebook, aujourd’hui ce sont ceux qui ne s’y trouvent pas qui passent quasiment pour des asociaux. Or ce type de réseau est fabuleux : il a rendu obsolètes les fiches de la police suisse ou celles de la Stasi est-allemande. Aujourd’hui, ce sont des sociétés privées qui récoltent sans effort les informations de tout un chacun, pour les revendre à des publicistes.

Mais il y a pire : l’exploitation des données par des gouvernements étrangers, qui peuvent ainsi Continuer la lecture de Récupérons nos données avec Movim, le Facebook libre européen !